La thérapie par la réalité virtuelle

Plusieurs recherches scientifiques ont permis de conclure qu’environ une personne sur quatre a été ou sera confrontée à des troubles de santé mentale au cours de sa vie. C’est pourquoi, et afin de comprendre et de modifier ces troubles psychologiques, la thérapie par la réalité virtuelle a vu le jour. Cette thérapie en VR consiste en l’utilisation de plateformes immersives, telles que des casques VR ou bien des traqueurs de mouvements, afin de traiter des patients atteints de maladies, troubles physiques ou mentaux. Le principal objectif de la thérapie VR est de compléter les thérapies classiques, en particulier les TCC (Thérapies Comportementales et Cognitives). Mais alors, comment fonctionne la thérapie par la réalité virtuelle, quels en sont les avantages et les champs d’applications ?

1. La réalité virtuelle mise à contribution pour des thérapies

           Bien que la réalité virtuelle n’avait pas au départ pour vocation d’être utilisée à des fins thérapeutiques, c’est à partir du début des années 1990 que le champ des applications possibles s’est progressivement dirigé vers l’aspect médical. Le monde scientifique et médical a donc su tirer parti du monde virtuel, et ce à des fins thérapeutiques.
Effectivement, l’être humain active les mêmes zones du cerveau (les aires motrices) lorsqu’il exécute une action et lorsqu’il la stimule mentalement. L’exposition en réalité virtuelle revient pour le cerveau à une expérience in vivo, c’est-à-dire dans la réalité. Les thérapies VR permettent alors de confronter un individu à des simulations de situations réalistes, au point de tromper ses sens et de le confronter à leurs sources d’angoisses. En s’habituant à la confrontation avec l’objet de ses peurs, le patient se désensibilise. Les thérapies par la réalité virtuelle permettent à l’utilisateur d’interagir en temps réel avec l’environnement créé, le tout en impliquant l’ensemble de ses sens, de manière plus immersive.

La TERV (Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle), qui fait partie des TCC, présente des améliorations notables, durables et rapides. Parmi les TCC, la thérapie d’exposition consiste à se confronter à ses peurs de façon progressive, afin d’adopter un nouveau comportement. La TERV rentre alors dans la thérapie d’exposition.

2. Les avantages de la thérapie VR

          La thérapie par la réalité virtuelle offre de nombreux bienfaits et intérêts, à commencer par un gain de temps et d’argent. En effet, grâce à la réalité virtuelle, il n’est pas nécessaire de se déplacer sur le lieu de la phobie ou de faire intervenir de réels objets ou personnes, comme ce serait le cas pour les thérapies d’exposition traditionnelles. En prenant pour exemple l’arachnophobie (la peur des araignées), cette thérapie virtuelle permet d’éliminer de ce fait l’entretien d’animaux qui seraient susceptibles d’être utilisés pour le traitement du trouble. Dans le cas d’une thérapie en VR, une fois le casque VR acheté par le professionnel de santé, il n’y a plus de dépense postérieure à effectuer. C’est donc un investissement sur le long terme

thérapie phobie vr

          De plus, les patients réfractaires aux thérapies traditionnelles, peuvent être amené à devenir plus réceptifs à ce type de thérapies ludiques. Le patient est équipé d’un casque permettant la vision en 3D d’une scène pouvant provoquer un trouble. Il n’a plus aucun lien avec le réel, l’ensemble de ses sens étant plongé dans l’environnement virtuel. Il devient alors acteur dans ce monde virtuel. Il se sent également rassuré, dans l’intimité du cabinet, sans risques environnants puisqu’il ne s’expose à aucun danger réel. Il n’est pas non plus jugé par des personnes extérieures à son thérapeute, comme ce pourrait être le cas lors de thérapies in vivo, qui se situent dans des lieux publics.


          Enfin, la thérapie s’effectue de façon progressive, chaque programme de TERV étant évolutif. Le thérapeute peut ainsi contrôler l’environnement dans lequel va être projeté le patient, et également contrôler le déroulement des séances. Il lui est également possible de gérer l’intensité des simulations et de répéter la confrontation autant de fois que nécessaire.

3. Quels sont les champs d’applications de la réalité virtuelle dans la thérapie ?

          Que ce soit pour soigner des phobies, des maux, des troubles de stress post-traumatiques ou bien des troubles neurologiques, la thérapie VR a su prouver son efficacité. Lors de phobies conséquentes (des troubles psychologiques dirigés vers un objet en particulier), telles que la peur du vide, de l’avion, la claustrophobie ou bien la peur de la foule, la thérapie par la réalité virtuelle aide le patient à surmonter sa peur. En le plaçant de manière prolongée et répétée dans des situations virtuelles, le thérapeute va provoquer un phénomène d’habituation. Le patient va progressivement s’habituer aux éléments qualifiés d’anxiogènes pour lui, et va pouvoir par conséquent se détacher de cette phobie.

          En ce qui concerne les addictions ou les troubles alimentaires, la réalité virtuelle va permettre de confronter le patient aux situations qui provoquent la sensation de désirs compulsifs. C’est le cas pour la boulimie (une consommation rapide et compulsionnelle d’une grande quantité d’aliment, sans réelle faim et sans possibilité de s’arrêter), l’hyperactivité (lorsque l’activité est augmentée et désordonnée, créant ainsi des troubles de l’attention), ou encore les attaques de panique (de fortes crises d’anxiété accompagnées de malaises).


          La thérapie en VR est aussi utilisée pour venir en aide aux patients souffrants de stress post-traumatiques. Les vétérans de la Guerre du Vietnam ont pu profiter des bienfaits de la thérapie par la réalité virtuelle en étant plongés dans un monde virtuel, reproduisant à l’identique l’environnement sonore et visuel qui les a traumatisés. Cette thérapie a réussi à démontrer une baisse significative de l’anxiété et des réactions d’évitement. Ces derniers parviennent alors à mieux accepter ce qu’ils ont vécu.


          Pour finir, les troubles neurologiques tels que la maladie de Parkinson, qui entraine une réduction de l’activité, une fatigue anormale et des tremblements, ne sont pas en reste. En garantissant un espace sécurisé, les patients ont amélioré leur réactivité musculaire ainsi que leur maintien.

Les derniers articles

Découvrez également nos derniers articles en rapport avec la réalité virtuelle ! ViRtual Creation vous accompagne dans vos événements : Team Building, Séminaire, Conventions, Salons, etc... Ne manquez pas une occasion de surprendre avec nos animations en réalité virtuelle.

  Restez connectés !
  Découvez nos 3 pôles VR
● Pôle animation VR

Laissez-vous plonger dans un monde sans limites avec les animations Virtual Création.

> Découvrir ce pôle

● Pôle Création VR

Faites voyager vos clients et prospects grâce à vos campagnes hors du temps.

> Découvrir ce pôle

● Pôle Formation VR

Formez vos salariés en conditions réelles grâce à la Réalité Virtuelle !

> Découvrir ce pôle

Contactez-nous !

Par téléphone : +33(0) 6 38 48 20 11
Par E-mail : [email protected]

Directement par Formulaire